L’éco-conception : la tendance responsable

Vegetal

Tendance actuelle en matière de décoration et d’aménagement d’espaces, le mobilier éco-responsable est en pleine ascension. Conscience écologique oblige, on pense désormais éco-conception. Désormais, les concepteurs de meubles recyclent et réinventent les matériaux afin de devenir plus respectueux de l’environnement.

De nouvelles alternatives plus responsables

L’Europe produit chaque année un quart du mobilier mondial. Aujourd’hui, ce secteur doit intégrer les tendances sociétales dans ses stratégies et prendre en considération les enjeux environnementaux pour répondre aux nouveaux besoins.
Désormais, les concepteurs s’inscrivent dans cette mouvance et développent de nouvelles approches plus responsables.
Le principe de l’éco-conception désigne la volonté de concevoir des produits basés sur le développement durable. L’idée est de privilégier des ressources renouvelables, d’innover en termes de matériaux et de recycler au maximum les matières premières.
Cette méthode intègre les enjeux environnementaux tout au long du cycle de vie des produits.

Eco-conception

Faire le bon choix de matériaux

Aujourd’hui, le choix des matières doit répondre à des exigences techniques, s’adapter aux usages et prendre en compte l’impact environnemental des matériaux sélectionnés.
Depuis quelques années, les designers et éditeurs de meubles innovent pour proposer des pièces à la fois design, confortables et durables. Une démarche globale qui implique plus de transparence sur l’origine des matériaux, les conditions de travail et la traçabilité. L’objectif est de privilégier l’utilisation de matières plus écologiques avec une empreinte environnementale réduite ; à la fois dans leur fabrication, leur durée de vie et leur possibilité d’être recyclées.

Bien qu’il ait connu ses heures de gloire, le plastique est aujourd’hui de plus en plus évité. Il est d’ailleurs repensé et intègre des composants naturels tels que des polymères susceptibles de se décomposer.
Par ailleurs, nous observons un « retour aux sources » et des innovations qui s’orientent vers le développement de matériaux et produits respectueux de l’environnement. Le secteur du mobilier tend aujourd’hui vers des matériaux plus nobles et plus naturels. Éléments organiques ou recyclés, les professionnels du meuble sélectionnent de plus en plus des matières durables garantissant une empreinte moindre sur l’environnement. L’acier est notamment le matériau antigaspi par excellence puisqu’il est 100 % recyclable à l’infini.

L’innovation passe également par l’utilisation plus massive de fibres végétales et naturelles, telles que le bambou, le rotin, le jonc de mer, la fibre de coco, le chanvre, le lin … Le bois, lui, revient également en force avec les éco-certifications, des références qui garantissent une gestion des forêts plus durable mais aussi une solidité des produits pour un usage sur le long terme.
De même, les peintures et les vernis utilisés tendent vers des procédés plus écologiques afin de réduire la quantité de solvants, améliorer la résistance à l’usure et limiter les émissions de particules toxiques.
Enfin, même si les biomatériaux sont encore au stade expérimental, ils progressent vite. Ils sont issus de matières naturelles renouvelables comme les céréales (blé, maïs, soja) mais aussi de matières non alimentaires comme le bois, les algues, les déchets organiques … Autant d’innovations qui tendent à changer la manière de concevoir le mobilier.

Fibre Bananier

Le « Made in France »

Suivre cette démarche passe également par une revalorisation des savoir-faire et des compétences locales.
La créativité et l’innovation des fabricants sont à leur paroxysme pour réaliser des meubles 100 % français, ou presque, et s’inscrire dans une approche de fabrication durable. Meilleure traçabilité, respect de normes strictes ; le made in France est gage de qualité et est perçu à travers le monde comme une plus-value non négligeable s’associant au traditionnel « art de vivre à la française ».

Le recyclage : la tendance du meuble seconde main

De plus en plus de solutions apparaissent pour recycler le mobilier. Inscrit dans la tendance du vintage, on peut observer une croissance des achats de meubles en brocantes, en vide grenier ou autres points de vente de seconde main.
Avec cette envie de personnaliser son intérieur grâce à du mobilier chargé d’histoire, le DIY a le vent en poupe avec de multiples tutoriels qui proposent de transformer ses anciens meubles au lieu d’en racheter.
Les créateurs suivent alors cette tendance et imaginent des pièces conçues à partir de vieux meubles ou à base de matériaux recyclables réduisant ainsi leur utilisation de colle, de solvant et autres substances toxiques.

Mobilie vintage
OUVRIR
Fermer